Sélection : les 5 découvertes de la rentrée

Exypop se dédouble !

CEK fait son apparition sur le blog et vous fait partager ses 5 découvertes de la rentrée.

1: MS MR

Laissez vous transporter par l’electro/pop de ce duo mystique venu de Brooklyn. Quelques accents de Florence & the Machine pour un fond envoûtant et un voyage musical complet. Ms à la voix, Mr à l’instru : c’est tout ce que l’on sait sur eux. Leur (presque) premier EP, Candy Bar Creep Show intrigue déjà.

2: Balthazar

Le premier album du groupe belge (Applause) était sorti en 2011 : ainsi je ne vous les ferai certainement pas découvrir ! Les voilà revenus à la charge avec un nouveau single prometteur. Accents indie/rock et voix lancinantes sur un air toujours parfaitement rythmé, voici « The Oldest of Sisters ». Nouvel album, Rats, prévu pour mi-octobre.

3: TOY

Déjà un mois que le premier album éponyme de TOY enchante ceux qui l’ont découvert. Ces cinq Londoniens m’ont donné l’impression de continuer sur une ancestrale lignée rock, tournée en riffs psychédéliques et langoureux. Vous retrouverez des influences de Sonic Youth ou de The Horrors dans un cocktail combinant énergie instrumentale et léthargie sensuelle de la voix, pour le plus grand bonheur de vos oreilles.

4: Tame Impala

Dans leur dernier LP, Lonerism, ces australiens restent dans le cadre de l’alternatif mais vous retourneront la tête dans des mélodies ou coupures totalement psyché, teintées d’esprit rock/post-rock. J’ai d’abord pensé, au fil des chansons, à un cousinage hors temps avec les Beatles. Puis à une relation étroite avec Of Montréal. Je me suis ravisée pour  y retrouver beaucoup de références purement auditives pour me dire qu’au final, c’est juste Tame Impala, et que ça me plaît très bien comme ça.

5: Generationals

Ce duo de la Nouvelle Orléans n’est rien d’autre qu’un délice : Lucky Numbers, leur dernier EP, est à la croisée des mondes de l’alternatif, du rock, de la pop et de l’életro. Un synthé léger, quelques chansons aux retours rétros m’ayant légèrement évoqué Joy division.. En bref, trois tracks ultra dynamiques accompagnées de voix aériennes. Un EP qui vous perche. Et m’a laissée sans voix. Donc je me tais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s